• Ils avaient oubliés...

    Ils avaient oubliés ce que cela faisait de vivre, d'aimer, de se toucher. Alors lorsqu'ils s'étaient revus, ils avaient pris un bain chaud pour laver leur corps d'une même eau comme pour s'unir peau à peau. Il l'avait emmené loin, dans un voyage poétique qu'ils sont les seuls à atteindre. Ils sont deux et des millions à la fois. Ils s'étaient séparés et leur corps s'étaient déchirés de cette faille. Elle était partie loin mais leur pensée semblait toujours se retrouver. Ils n'étaient jamais seuls, toujours présents l'un pour l'autre. Et chaque nuit, et chaque jour, ils s'offraient la lumière des étoiles, les flocons qui fondent sur une joue, les lumières de Graz et la roche des Alpes.

    Ils sont deux corps qui se lient et se séparent dans une danse qui nous est inaccessible à nous pauvres mortels. Ils chantent avec les muses et laissent leurs dos devenir des violoncelles sur lesquels elles jouent invisibles. Ils sont passions et incroyablement beaux. Il réside dans son cou et elle décroche des croissants de lune pour les lui offrir avant que l'aube ne se lève. Ils pourraient nouer leurs cheveux entre eux, mais c'est inutile. Ils pourraient se donner la main en permanence mais cela ne servirait à rien. Elle l'emmènera toujours plus loin car il est son ombre. Ils parcourent le monde et la terre entière car ils recherchent ce qu'il y a de plus précieux dans l'amour. Ils sont la nuit, ils sont le jour, l'aube, le couchant. Ils vivent et sont vivant.

    Ils n'ont plus besoin de survivre, ils ont trouvés. Ce qu'ils cherchent est au delà des mots et la compréhension humaine. Et nous les voyons sans les comprendre car il est son allumeur de réverbère et elle la consigne. Et inversement... Elle peut être une petite fille, il sera l'allumette. Et nous les regardons et les jugeons nous la foule bien pensante incapable de voir la beauté lorsqu'elle se trouve sous notre nez.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :